LILLE PART ONE

Strasbourg-Lille, c’est loin, en fait.
Après 4 heures de train et de débat politique avec une dénommée Sherazade, place 56, je rejoins L’ Aéronef.
Comme tu peux le constater, c’est un peu étroit et venteux.

Mais, on s’ habitue à tout.
L’endroit est « hyper » sécurisé, façon Bunker.

Ma loge est couleur verte, cette fois ci.
Superstitieuse, moi?
Dix canapés, je les ai tous essayés.
Petit jeu de rôle avec moi même pour combattre la solitude.
« Sinon, Marie, comment te sens tu? »
(Changement de canapé)
« Oh, très bien, merci. Auriez vous l’ amabilité de me faire un Thé, ma chère? »
(Changement de canapé)
« Mais biensûr, excusez moi de n’y avoir pensé avant »
Ca peut durer longtemps comme ça.

Sauf qu’après quelques minutes d’ennui entre moi et moi même, des corps vêtus de noir s’agitent derrière ma porte.
(D’ailleurs, ne pas la laisser entrouverte Lecteur quand tu t’essaies à un jeu de rôle, c’est parfaitement honteux)

« Marie-flore » « Guitare » « Punaise » « Flûte » et autres grossièretés sont prononcées.
J’ouvre ma porte, ne comprends pas vraiment ce qui se passe et la referme.
Là Pete surgit de nulle part et rentre dans ma loge.
Encore!! Mais comment fait il?
Son vrai nom serait il Potter Doherty ? ( Ok, ok.. )

D’après ce qu’il dit, une guitare qui m’était destinée pour mon anniversaire a disparu comme par enchantement de ma loge avant que j’arrive.
Décidément, entre le vert de ma loge, Pete qui apparait, ma guitare évaporée, les groupies vampires en bas.. je commence à me dire que Lille.. Et bien..
Ha mais non ! Lille n’a rien à voir avec tout ça.
C’est juste Halloween.

On m’appelle pour les balances, et là, pareil.
Je n’arrive pas à avoir un son correct sur scène malgré tous les efforts de l’équipe.
Je flanche. Je crois que je commence à être très fatiguée.
Je remonte fumer une clope, re descends, re essaie, ah, ça va un peu mieux.
« Merci les garçons, désolée d’avoir été insupportable pour les balances »
Le modo un peu arrangé, Christophe m’apporte un flycase sur scène.
Je finis par comprendre qu’en fait il n’y a pas eu méprise et que l’on m’a bien offert une guitare.
Mince. Mais pourquoi faire ? Je sais pas jouer.

Là, j’ouvre.. Et découvre la bête – prononcer : Baîîîte –
Une Gretsch !
Les mots me manquent, j’ai une pensée pour l’ âme qui est à l’origine de ce cadeau, je suis toute émue.
Mon esprit cartésien me rappelle à l’ordre très vite – Je vais devoir la mériter, la bête.
A moi les cours  avec des profs de jazz à lunettes, posters de Jimmy Hendrix et Led Zep au mur, ongles longs et jaunes.. Joie !
Plus sérieusement, merci à A gauche de la lune, pour ce cadeau magnifique !
Vraiment, vraiment.

xx
La suite de la soirée au prochain post, lecteur.
Vaudou et sorcellerie au programme.

Publicités
Comments
4 Responses to “LILLE PART ONE”
  1. arbobo dit :

    on veut la photo ^^

    de la gretsch, hein, pas de la loge …

  2. Lae dit :

    hâte de lire la suite des aventures..avec photos et videos..please..
    j’aime lire..toi..

  3. Laureene dit :

    And what about the end of the adventure ? Nothing special ? …

  4. clo dit :

    On attends la suite là !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :