Strasbourg By Night !

Me voilà arrivée à la laiterie, lecteur.
Je découvre ma loge plutôt cosy. Canapés 70, tapis rouges..
Non, ce blog n’est pas devenu un énième site Déco, il me semble juste primordial  de planter le décor pour le reste du récit.
Je ressens alors tout le poids de la ségrégation sur mes épaules, ma loge est à l’autre bout des autres.. (Non, je ne pèse pas mes mots.)
Du coup , je squatte le bureau de production, où je finis par m’endormir.. sur un autre canapé cuir, mais entourée de quelques âmes.
Oui, lecteur, pauvre petit moi..
On fini par me repêcher et m’emmener de force au catering.
Canard, légumes poêlés.
Pete surgit de nulle part, on échange quelques phrases puis, je m’en vais.
Il me rattrape en me rappelant qu’il voulait que l’on chante ensemble.
Mm.. Qu’est ce que cette pointe dans ma poitrine ?
Du stress, lecteur, du stress.
Je commence à saisir que l’hypothétique duo évoqué avec lui quelques jours auparavant va certainement se concrétiser.
Bon, allez, relativise.
Je pars faire mes balances, qui se déroulent sous ses yeux.
On essaie le titre, deux fois.
Vendu !

L’heure de mon passage sur scène arrive.
Je saute frénétiquement sur les baguettes qui me servent de jambes, histoire d’évacuer le stress.
J’arrête, la porte de ma loge est entrouverte. On est jamais trop prudent.

Le public strasbourgeois a été super, bonne ambiance & très réceptifs.
La « torture » approche à grand pas, l’ équipe irlandaise embrouille mon cerveau déjà embrumé par la perspective de me retrouver face à l’électron libre  :
« Quand tu rentres, tu te branches là, tu fais ci, tu fais ça, attends, c’est maintenant, ah non, ah si, GO !  »
Maligne, j’avais écrit les paroles du titre sur ma main, pensant que ce serait discret.
Erreur, lecteur.
J’arrive sur scène et la première chose qu’il regarde sont mes mains.
Mince. Grillée.

A la fin du concert je suis conviée dans la loge avec toute l’équipe.
Une ambiance résolument DIG!-esque qui.. dénote avec l’orange anxiogène de ma couette, sous laquelle je fini par me glisser à deux heures du matin.
Crevée mais heureuse, lecteur.

I did it.

Demain, Lille !

Publicités
Comments
One Response to “Strasbourg By Night !”
  1. Jeff dit :

    Super concert! La reprise des pussycat était magnifique, sa fait plaisir de voir des 1ère parties comme sa. Bonne chance pour la suite 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :