BORDEAUX – YOUHOU Birthday

J’arrive à Bordeaux, congelée donc, mais heureuse.
Devant la salle, des groupies sont déjà plantées devant la petite porte des artistes, transperçant l’air de leurs cris décérébrés – à défaut d’être désintéressés.
Allez, nouvelle peau, nouvelle vie, je file sous une douche et m’empresse de me re-salir en allant fumer une clope en bas.

Et là. Premier contact -enfin- avec l’ électron libre.
Un contact, tabagique certes, mais contact quand même !
Quand il me demande une cigarette, je lui donne le paquet.
Je sais ce que tu te dis, lecteur…
« Hen, elle lui a donné son paquet, Hen, Heeeen »
Je t’arrête de suite et coupe court à tes pensées les plus folles.
C’est juste qu’étant au téléphone, je n’ai réussi à en extirper une d’une main.
Au bout de trente secondes d’essais infructueux, une question surgit au fond de moi :
« Marie, qu’est ce qui est mieux ? Passer pour la fille pas du tout à un paquet près, ou pour une fille atteinte de la Polio?  »
J’ai choisi la première option et tu vois lecteur, un élan de générosité en entraine un autre : il me l’a rendu, mon paquet.
Je suis restée coi devant la couleur rose bonbon qu’affichait son pull.

Bon, trêve de digressions, les balances ont pris du retard, les miennes débutent plutôt mal, mais se terminent très bien. Super son sur scène, je me sens bien, l’équipe irlandaise m’aide un peu avec le Vox AC30 indomptable que nous partageons.

Au Catering, je tombe sur ses danseuses – qui dansent très bien.
De retour dans ma loge, j’essaie d’écrire un peu pour toi, lecteur, mais mon esprit est ailleurs..
Je joue dans une trentaine de minutes et m’affaire à changer mon set, tester l’ordre des chansons, me recolle un faux ongle qui est tombé pendant les balances..
Oui, du glamour et de la manucure, en veux tu en voilà !

C’est l’heure.
J’y vais. Trop contente d’y aller : il va falloir que je cache ma joie..
Métier ingrat que celui d’artiste, lecteur.

Je m’installe sur scène et me demande brièvement si je vais encore devoir essuyer des « Mais où qu’il est Pete?! » mais avé l’asssent bordelais cette fois.
Et non, ce sont des « Tu es trop bien habillée » « Marie, on est potes sur Facebook » qui parviennent à mes oreilles.
Hop, je repars en coulisses histoire de faire une vraie entrée en scène -c’est que j’ai beaucoup de budget en terme de scénographie-
C’est alors que je tombe nez à nez avec le pull rose bonbon et le corps qui l’habite.
Bon. Ok.
Mmm… Qu’est ce que cette pointe dans ma poitrine..
Du stress, lecteur, du stress.
J’accorde ma guitare et un chant de « Joyeux Anniversaire » s’élève du premier rang, pour en conquérir quelques autres. Ca me touche. Mais, mais..
Ne pas pleurer.
Le concert se passe plutôt bien, je ressors de scène plutôt contente.

Tu aimes ma façon de « plutôter » quand il s’agit de mes prestations, lecteur ?

Bon, force est de constater que Peter est resté à me regarder tout le concert.
Mmm…Qu’est ce que c’est, cette pointe dans ma poitrine..
Du stress, lecteur, du stress.
Ou peut être le rose de son pull.. Toujours aussi.. rose..

Il me squatte ma guitare et me félicite.

Son show fût graceful et fragile.
Super anniversaire. Super énergies. Super perspectives… Surtout.

Ah, lecteur, à vite…

xx

Publicités
Comments
2 Responses to “BORDEAUX – YOUHOU Birthday”
  1. arbobo dit :

    t’as des fans partout, va falloir t’y faire 🙂

  2. F dit :

    Yes writer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :